L'HOTEL-DIEU

C'est le 2 novembre 1836 que Jean-François Besnard, alors adjoint au maire d'Orléans, proposa au conseil municipal la construction d'un nouvel Hôtel-Dieu sur l'emplacement de l'acien couvent du Calvaire.

Hotel Dieu.png

En effet, le vieil Hôtel-Dieu, situé au nord-ouest de la cathédrale, était devenu vétuste, insalubre du fait d'un manque de circulation d'air.

Sa capacité, en outre, se révélait insuffisante.

Ce dernier dut inaugure le 26 novembre 1844 par Louis Henri Hippolyte Lacave, maire d'Orléans. Les plans furent élaborés par François Narcisse Pagot, architecte des Hospices civils. Construit sur deux niveaux, l'hôpital disposait de 500 lits et était alors considéré comme l'un des plus moderne de France.

Salle Bernard

Dans le hall ci-dessus, figure l'entrée de l'ancienne salle Besnard. Elle portait le nom de Jean-François Besnard (1789-1859), qui permit l'édification du nouvel Hôtel-Dieu et légua également une partie de ses biens aux hospices. En 1860, la commission administrative donne son nom service, antérieurement appelé Saint-Martin.

La salle Besnard disposait de 38 lits (19 à droite, 19 à gauche) et de deux chambres particulières à l'entrée de l'unité. Ce service de chirurgie générale était réservé aux hommes.

Avant son transfert, en octobre 1975, à l'hôpital de La Source, le chef de service était le docteur François Bolot, et son chirurgien-adjoint, le docteur Claude Fontaine, assistés des docteurs François Henry et Philippe Goutallier.

Cette salle, située au 1er étage de l'Hôtel-Dieu, portait le nom de Saint-Lazare, le patron des lépreux, malades pris en charge autrefois dans la Maladrerie d'Orléans, alors située dans l'actuel faubourg Bannier. L'entrée dans la salle Saint-Lazare s'effectuait par cette porte. Le service disposait à l'origine de 40 lits, puis une trentaine de lits lorsque la salle fut dotée de boxes. Les chambres disposaient de 2 à 4 lits. C'était un service de chirurgie réservé aux femmes.

St Lazare
Salle Saint-Lazare

C'est à ce même emplacement qu'a été crée le service de chirurgie infantile, grâce au docteurs Michel Coville( chirurgien) et Jean-François Aumaître (anesthésiste). Le service de chirurgie infantile ouvert le 17 avril 1979 et comptait 20 lits. En effet, afin que les enfants ne soit plus transférés vers d'autres établissements, les pédiatres d'Orléans avaient demandé à la direction que soit crée un service de chirurgie pédiatrique qui prenait en charge, au C.H.R d'Orléans, les enfants de la naissance à l'adolescence. Le docteur Coville fut noté chef de service, et le docteur Annie Laufenburger (chirurgien) le rejoignit en octobre 1980.

Plaque porche
Porche d'entrée de la MSP

Cette épitaphe d'Henri le Viste se trouvait autrefois dans l'ancien Hôtel-Dieu d'Orléans, situé au nord-ouest de la cathédrale Sainte-Croix. Elle fut placée en cet endroit, en 1846. Elle rappelle qu'en 1492, le chanoine Henri le Viste, sous-doyen du chapitre de la cathédrale Sainte-Croix, avait fait don de son château et de ses terres de Gidy afin d'établir une apothicairerie pourvue de drogues dans l'Hôtel-Dieu, avec un médecin et un chirurgien pour visiter et soigner les malades. Noble et discrète personne, Maître Henri le Viste, natif de Lyon, mort le 9 novembre 1492, a donné à perpétuité à l'Hôtel-Dieu d'Orléans, son château de Gidy en Beauce...moyennant que le Maître et Frères de l'Hôtel-Dieu chanteront chaque jour et à perpétuité un Salve Regina et un De Profondis, et autres prières à son intention.

APHO.png
Mairie orleans.png